Brame du cerf.. cela approche!

Comme chaque fin d’été, début d’automne, les amateurs de nature et photographes en tous genres savent qu’il est un rendez-vous qu’il ne faut pas manquer… le brame du cerf.

De la fin aout à la mi-octobre (selon les régions et la météo), les cris des cerfs, d’habitude si discrets, font taire ces habitudes à tout jamais. Audibles à grande distance, le brame se veut l’atout principal des mâles qui cherchent à impressionner leurs adversaires tout autant que les biches dans les environs.

En Belgique, le brame commence début septembre et dure un bon mois, si les conditions ne sont pas trop chaudes. La difficulté, sur un territoire aussi petit que celui de la Belgique, est de trouver l’endroit ad hoc. En effet, quasiment toutes les zones “à cerfs” sont privatisées et/ou sont du ressort des autorités locales et régionales et donc, interdites à la circulation. Cela est compréhensible lorsqu’on voit l’affluence et le manque de respect (parfois irresponsable) de la quiétude de ces animaux en pleine reproduction.

A défaut de connaitre un propriétaire terrien, ou d’être chasseur passionné d’image, garde forestier … il faut souvent se contenter de prendre des photos depuis les sentiers forestiers (et gare à celui qui en sortirait… le matériel photographique est purement et simplement confisqué, avec amende en prime).

Pour ma part, je vais tenter cette année la version 1, à savoir, après discussions commencées il y a 9 mois, et explorer la propriété privée d’une (sympathique) personne – avec l’accord du garde chasse local, qui sera prévenu de chacune de mes sorties – en espérant que le brame s’y déroule et que je puisse y poser mon fantôme des bois et/ou affut le temps de quelques soirées et matinées.

Pour vous qui allez essayer le brame.. soyez prudents, le cerf n’est pas un animal délicat et très susceptible à cette période de l’année, nombre de personnes ont déjà été “encornés” par des males territoriaux. Quelques conseils? Se mettre face au vent, ne pas prendre de douche ni parfum, savoir rester immobile durant des heures et se placer en foret ou lisière de forêt selon les clichés et ambiances souhaités..

Bon affut à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *