La Mer Rouge et ses dauphins… Une expérience à partager! Qui vient en 2018?

Voila un peu de temps pour rédiger un (tout) petit compte rendu d’une visite d’un site potentiel pour vous emmener en plongée en 2018…

C’était une première pour moi, en ce qui concerne la plongée. En effet, sous l’impulsion de Nessim, qui sera mon associé sur les voyages sous-marins, j’ai passé mon Open Water en Belgique, dans les carrières froides et à la visibilité plus que réduite courant des mois d’Octobre et Novembre avant de décoller pour l’Egypte.

Après quelques heures de taxi longeant la côte de la Mer Rouge, nous arrivons sur le site… simple, des tentes et un espace commun pour les repas assez rudimentaire mais confortable et à l’abri du vent – qui souffle assez fort. Un autre espace est entièrement dédié au matériel de plongée, casiers, espace pour faire sécher les combinaisons et le stockage des bouteilles.

Quatre plongées par jours, en forme toujours! Voila le programme que Nessim avait préparé. Petit check up de matériel, essayage, … et le lendemain à 6h30, nous voila sur le zodiac en direction du premier site de plongée. Un peu d’appréhension mais pas plus… juste de l’impatience et de la concentration (un peu quand même).

Hop, a l’eau.. et quelle différence!!! Non seulement, au niveau technique – la flottabilité est beaucoup plus forte en milieu salé qu’en milieu d’eau douce (je dois presque tripler ma charge en plomb) et la température de l’eau avoisinant les 25°c, quant à la visibilité, elle est passée à plusieurs dizaines de mètres!! Et que dire de la faune… des centaines d’espèces de coraux et de poissons, mollusques, crustacés.. impressionnant!

 

Plongée de nuit, plongée sur épaves, et session de tuba (snorkeling) avec un banc de dauphins à long bec (Spinner Dolphins)… juste extra!

Je n’ai pas pu faire l’entièreté des plongées car… une mer très très agitée a eu raison de mon pauvre tympan (que j’avais déjà abimé lors d’une session d’apnée, il y a 22 ans de cela…)…

Pour faire ces photos, ayant plus de matériel pro pour le terrestre et pas encore le besoin d’investir dans du matériel pro sous-marin (pour rappel, je testais le milieu sous-marin en mode plongée avec bouteilles), j’ai opté pour un compromis prix-place-usage.

J’ai donc pris un Coolpix W300 (389 euros), un cube Lume (99 euros) et une base body+bras flash de Sealife (159 euros). Très loin des caissons pro (souvent plus chers que le boitier pro lui-même) et plus polyvalent… Ce petit boitier Nikon étanche jusqu’à 30 m est très pratique, petit et résistant… il sera dans ma poche pour les prochains voyages aussi! La lampe Cube Lume est aussi une superbe invention… très compact est allant jusqu’a 1500 lumen (sur 9 “niveaux”), c’est une superbe lumière d’appoint (blanche) qui pourra servir en bien d’autres occasions.

Le tout monté, cela ressemble à peut-près à cela.

Allez, avec mon ami Nessim, plongeur confirmé, nous allons organiser prochainement une croisière en mer rouge (plongée, pas bronzette) et probablement encore d’autres projets plongées… restez connectés et surtout, n’hésitez pas à aller sur contact pour toute question ou montrer votre intérêt.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *