Feed-Back sur un bref séjour au sein du Parc Kruger en Afrique du Sud

Il est des noms qui résonnent comme des classiques lorsque l’on s’intéresse un peu aux mythiques safaris africains. La Parc Paul Kruger fait partie de ces légendes.

Fondé officiellement en 1926, il trouve son origine un peu plus tot, en 1898, et s’appelle alors la “Sabie Game Reserve“, créé sous l’impulsion du président de la République sud-africaine du Transvaal et homme d’état Boer, nommé … Paul Kruger.

D’une superficie d’environ 20 000km2, c’est un parc de la taille d’un état (tel que la Slovénie) qui borde la frontière avec le Mozambique et le Zimbabwe.

Ce parc compte près de :

  • plus de 1 982 espèces de plantes et surtout,
  • 517 espèces d’oiseaux,
  • 147 espèces de mammifères dont le célèbre “Big Five” (éléphant, rhinocéros, buffle, lion et léopard – pour rappel) et abrite plus de 40% de la population de rhinocéros noir mondiale.
  • 119 espèces de reptiles
  • 52 espèces de poissons
  • 35 espèce d’amphibiens

Ce parc est très bien (trop?) aménagé et on y trouve des camp sites très bien achalandés. Inutile de stresser sur ce que l’on va manger (sauf dans le Pafuri Boarder camp au nord – poste frontière avec le Mozambique – ou il n’y a ni restaurant ni magasin), vous avez tout ce qu’il faut à chaque magasins du camp avec à leur entrée, des tableaux plus ou moins précis reprenant les observations du jour et de la veille des principales espèces de grands mammifères (sauf les rhinos, pour cause de braconnage).

 

Malgré les quelques jours de recherches, nous n’avons pas eu le Big Five mais bien le Big Four… il nous manque encore le rhinocéros. Excuse s’il en est pour retourner le chercher en famille.

Un parc a visiter, en famille, sans stress, et qui promet de belles rencontres (comme l’illustrent certaines photos reprises dans l’articles). Facile, accessible, très sécurisé et sécurisant, avec des gens d’une gentillesse extraordinaire et souriants!!

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à me contacter, je prendrais le temps de répondre à vos questions si vous souhaitez y aller prochainement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *