LE SAVIEZ-VOUS ? (4)

La Rat-Taupe géant (Tachyoryctes macrocephalus), ouvrier de premier ordre pour l’alimentation en eau de plusieurs millions d’Ethiopiens!

Bon, hormis sa superbe tête et sa dentition bien peu enviable, ce rongeur endémique peut atteindre 1kg. Il a une morphologie assez particulière et hormis ces incisives surdéveloppées, il a des yeux bien petits et assez peu efficaces malgré qu’ils soient situés sur le haut du crânes pour tenter d’éviter de servir de diner aux rapaces (dont le faucon lanier (Falco biarmicus) ci-dessous) MAIS il détecte les vibrations d’assez loin. A quoi cela peut-il lui servir, j’y reviendrais plus bas dans le texte mais tout d’abord..

La faucon Lanier est un redoutable chasseur de rongeurs et sur le plateau du Balé, il est commun et peu farouche et se laisse approcher, comme ici, a quelques mètres… ce rat en a fait les frais.

En quoi le rat taupe serait-il un acteur du régime hydrologique?

On compte plus de 11 espèces de rongeurs endémiques sur les plateaux du mont Balé en Ethiopie, dont le plus gros, le rat taupe. Ces rongeurs représenteraient même la plus grosse biomasse à l’Hectares sur terre vu leur densité énorme, on marche littéralement dessus ( pour m’y être rendu plusieurs fois, il faut même faire attention à ses chevilles, vu la taille des trous!).

Le Massif du Balé est extrêmement important car son relief génère une quantité de pluie et la pluviosité y est de 1000 à 1400mm à cette altitude (entre 3400m et 4377m – deuxième sommet de l’Ethiopie).

Cette réserve en eau est cruciale pour plus de 12 millions de personnes. Notamment car 40 rivières y prennent sources contribuants à alimenter les 5 plus grandes rivières de la région que sont: le Web, Wabe Shebele, Welmel, Dumal et Ganale.

Et c’est là que notre gros ami et ses cousins rongeurs entrent en jeu. Leurs galeries transforment la région en gruyère! L’eau ne ruisselle pas et ne cause pas d’érosion des sols, non, elle s’infiltre, elle pénètre les sols, alimentant les nappes et donc, les sources et rivières avoisinantes. Ces rongeurs transforment donc les monts en éponges!

Envie de voir le ras taupe et son fidèle compagne, le Traquet Afroalpin (Pinarochroa sordida) qui lui sert d’aide pour les alertes mais qui en retour, pioche les insectes et vers que le rat découvrent lors de son travail de terrassement. C’est ici dessous..

Voila donc comment ce gros rat est si utile et acteur malgré lui, du réseau hydrographique d’Ethiopie.

… en plus de servir de repas à d’autres espèces qui ont trouvé cette manne providentielle alimentaire dont le plus rare et célèbre d’entre eux: Le loup d’Ethiopie (Canis simensis) dont le régime est constitué quasi entièrement de rongeurs!

Je parlais des vibrations plus haut dans ce texte. Oui, les rongeurs et le rat taupe géant peuvent détecter les vibrations et identifier ceux qui les génèrent. Ils arrivent donc à reconnaitre la démarche d’un loup et rentrent se cacher pour éviter de servir de diner. MAIS, le loup d’Ethiopie n’est pas bête et dans la course à la survie “proie-prédateur”, il a trouvé la parade et c’est même devenu son nom en oromo: Djedalafardaa, ce qui signifie “le suiveur de chevaux“. En effet, rusé, le loup se mêle aux chevaux qui pâturent ci et là et ses vibrations sont couvertes par celles des pas des chevaux (ou parfois des vaches) et le rat-taupe se fait avoir … Ne soyez pas surpris si les chevaux laissent un loup se promener à leurs côtés, cette espèce de loup aurait divergé du loup gris (Canis lupus) il y a plus de 100.000 ans et, étant spécialisé dans les rongeurs, n’a jamais été considéré comme un danger (pour les chevaux mais aussi par les humains). Attention cependant, il n’en reste que très peu (environ 500 individus) et ils sont particulièrement sensibles aux maladies canines (la maladie du carré notamment, en plus de l’hybridation …).

petite retrouvaille entre loups d’une même meute, dont la matriarche (femelle Alpha) donne le ton! Elle décide des départs en chasse, elle réparti les individus sur le territoire de la meute chaque matin, .. et elle seule a des jeunes.

Si vous avez envie d’en savoir plus:

Reportage photos: ici de mon ami Stephan Bonneau qui m’a fait confiance et fait le plaisir de m’accompagner pour photographier les loups et leurs louveteaux: cliquez ici – BLOG DE STEPHAN

VOYAGE: Vous souhaitez aller les rencontrer? alors allez vite consulter le site de mon ami Adrien Lesaffre ici: https://www.alwildexpedition.com/sejour-loup-dabyssinie/

Source: “Les Montagnes de Balé” de Delphin Ruché – Ed Berger.

“Il y a ceux qui partent en vacances. Et puis il y a ceux qui partent en voyage.”

Baptiste Bataille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *